Accueil » HESM » Studio Tempo (1972-2003)

Studio Tempo (1972-2003)

Régie du Studio Tempo

Lorsque Studio Tempo ouvre ses portes en 1972, il devient le deuxième studio montréalais le mieux équipé.  Sa conception est signée par le designer Tom Hidley de la très renommée Westlake Audio de Los Angeles.  On y trouve une régie de son Westlake, un pupitre de son Neve d’origine anglaise, une enregistreuse 16 pistes MCI et un système de réduction de bruit de fond Dolby.

Au cours de ses premières années d’opération, sous la direction technique de Tom Montgomery et du chef-preneur de son Michel Lachance, et plus tard d’Ian Terry, le studio s’efforce de rester à l’avant-garde de la technologie.  Situé à l’étage supérieur du 1422, avenue McGill College, Studio Tempo était la propriété de trois musiciens : Yves Lapierre, Bernard Scott et François Cousineau.  Afin de satisfaire aux exigences des artistes internationaux qui le fréquentent, le studio fait l’acquisition en 1974 de la première enregistreuse 24 pistes de Montréal, une MCI.  En 1976, Studio Tempo se déplace dans un cinéma désaffecté au 0707, rue Charlevoix dans le quartier Pointe-Saint-Charles.  L’année suivante, il acquiert un nouveau pupitre de son Helios, de fabrication britannique.  En 1987, on ajoute un autre studio.  En 2003, après plus de trente ans d’existence, l’entreprise est vendue au Groupe Modulations qui transforme l’espace pour la postproduction de films et d’émissions télévisées.

Plusieurs preneurs de son ont travaillé au Studio Tempo, incluant Michel Lachance, Michel Ethier, Ian Terry, Bill Szawlowski, Paul Pagé, Denis Barsalo, François Deschamps, François Arbour et Frédérique Grenon.

Parmi les artistes et groupes qui y ont enregistré, on retrouve Frank Marino et Mahogany Rush, Offenbach, April Wine, Diane Dufresne, Julie Arel, Johanne Blouin, Beau Dommage, David Bowie, Johnny Halliday avec Peter Frampton, Ranée Lee, Harmonium, Marjo, Michel Pagliaro, Suzanne Stevens et Toulouse.