Accueil » Expositions » À la découverte de la collection: Archambault, le disquaire

À la découverte de la collection: Archambault, le disquaire

Période : Du 22 septembre au 17 décembre 2000

EDMOND ARCHAMBAULT
Saint-Paul-L’Emite
(Le Gardeur), 1872 – Montréal, 1947)

Après des études de musique au Collège de L’Assomption, Edmond Archambault vient s’installer Montréal où la vie musicale est davantage animée. Il devient professeur de piano et joueur d’orgue pour l’église Saint-Pierre-Apôtre. C’est en 1896 qu’Edmond Archambault met sur pied un comptoir de musique en feuilles avec seulement $130.00. Il loue un local au 1626 rue Sainte-Catherine Est (près de la rue Saint-Hubert) chez le marchand de pianos J.A. Hurteau. Un an plus tard, il déménage avec Hurteau au 1686 rue Sainte-Catherine Est près de la rue Saint-Denis qui deviendra plus tard le 408. Le magasin Archambault progresse rapidement et ajoute à sa vente de partitions musicales, l’édition d’oeuvres de nombreux compositeurs québécois et la vente d’instruments de musique. En 1919, Edmond Archambault achète le fonds de commerce de J.A. Hurteau ce qui lui permet d’agrandir considérablement son magasin. C’est à partir de cette acquisition qu’Archambault Enr. commence la vente de phonographes – ce qui suppose la vente de disque. En 1930, Ed. Archambault Inc. inaugure son siège social à l’intercession des rues Sainte-Catherine et Berri (500 Sainte-Catherine Est). À la mort d’Ed. Archambault en 1947, ses neveux Pierre, Edmond et Rosaire prennent charge du commerce.

ROSAIRE ARCHAMBAULT
Saint-Paul-L’Emite
(Le Gardeur), 1917- Montréal, ???)

Après ses études aux HEC en 1941 et un an et demi chez la Northern Electric, Rosaire est finalement engagé en 1943 au magasin de son oncle Edmond. À la mort de ce dernier, Rosaire prend en main la section des disques. C’est alors qu’Ed Archambault inc. devient l’entreprise musicale la plus connue et la plus estimée au Québec. Durant les années 1950, Rosaire crée pour la maison Archambault deux étiquettes de disque. La première, Alouette (1952), se distingue pour la musique folklorique et traditionnelle. La seconde, Sélect (1959), inclut la musique classique, religieuse, populaire et éducatif. En somme, ces deux étiquettes de disques permettent aux auteurs-compositeurs québécois d’enregistrer leurs chansons. Ainsi, Rosaire Archambault a permis aux Jacques Blanchet, Hervé Brousseau, Pierre Pétel, Jean-Pierre Ferland et Raymond Lévesque de se faire connaître.

LA MAISON ARCHAMBAULT

Depuis le milieu des années 1980, Archambault-Sélect est l’une des plus importantes maisons de production et de distribution au pays. En 1995, Archambault Musique fusionne avec Trans-Canada pour former une nouvelle entreprise, Musicor-GAM, pour distribuer des CD et des vidéos. La même année, Communication Quebecor acquiert une participation majoritaire dans Trans-Canada-Archambault. Le 15 septembre 1999, Quebecor lançait le site Web www.archambault.ca, qui est le plus grand magasin virtuel francophone en Amérique du Nord. Ce site possède un catalogue de plus de 100 000 disques compacts. De ses modestes débuts en tant que comptoir vendant des partitions dans un magasin de la rue Sainte-Catherine en 1896, Archambault est devenu un conglomérat qui comprend les maisons de disques Select et Musicor, Trans-Canada Distribution, un important distributeur de disques onze dans les magasins Archambault. , une boutique de commerce électronique – www.archambault.ca et PolySons, un distributeur en gros. Une success-story de 104 ans !